https://religiousopinions.com
Slider Image

La séparation de l'église et de l'état

Quelle est la séparation de l'église et de l'état? C’est une très bonne question. L’Etat est peut-être l’un des concepts les plus mal compris, mal interprété et dénigré dans les débats politiques, juridiques et religieux aux États-Unis. Tout le monde a une opinion, mais malheureusement, beaucoup d’entre elles sont malheureusement mal informées.

La séparation de l’Église et de l’État n’est pas seulement mal comprise, elle est aussi extrêmement importante. C’est probablement l’un des rares points sur lequel tout le monde, de part et d’autre, peut s’accorder - les raisons de cet accord peuvent différer, mais ils conviennent que la séparation de l’Église et de l’État est l’un des principes constitutionnels essentiels Histoire américaine.

Que sont "l'Eglise" et "l'Etat"?

Comprendre la séparation de l'église et de l'État est compliqué par le fait que nous utilisons une phrase aussi simplifiée. Après tout, il n’existe pas une seule église. Il existe de nombreuses organisations religieuses aux États-Unis qui portent des noms différents: église, synagogue, temple, Kingdom Hall et plus. Il existe également de nombreuses personnes morales qui n'adoptent pas de tels titres religieux, mais qui sont néanmoins contrôlées par des organisations religieuses - par exemple des hôpitaux catholiques. "

En outre, il n’existe pas d’état unique. Au lieu de cela, il existe plusieurs niveaux de gouvernement aux niveaux fédéral, national, régional et local. Il existe également une grande variété d'organisations gouvernementales: commissions, ministères, agences et plus encore. Ceux-ci peuvent tous avoir différents niveaux d'implication et des relations différentes avec différents types d'organisations religieuses.

Ceci est important car il souligne le fait que, dans la «séparation de l'église et de l'État», nous ne pouvons pas parler d'une seule église littérale et d'un seul État littéral. Ces termes sont des métaphores, destinées à désigner quelque chose de plus grand. L’Église doit être interprétée comme tout organisme religieux organisé avec ses doctrines / dogmes, et l’État doit être interprété comme tout organisme gouvernemental, toute organisation dirigée par un gouvernement ou tout organisme parrainé par un gouvernement. un événement.

Autorité civile ou religieuse

Ainsi, une expression plus précise que «séparation de l'église et de l'État» pourrait être quelque chose comme «séparation de la religion organisée et de l'autorité civile», car l'autorité religieuse et civile sur la vie des gens n'est pas et ne devrait pas être investi dans les mêmes personnes ou organisations. En pratique, cela signifie que l'autorité civile ne peut dicter ni contrôler des organismes religieux organisés. L'État ne peut pas dire aux organismes religieux quoi prêcher, comment prêcher ou quand prêcher. Les autorités civiles doivent adopter une approche «indirecte» en n’aidant pas ou ne soutenant pas la religion.

La séparation de l'église et de l'état est une rue à double sens, cependant. Il ne s'agit pas seulement de limiter ce que le gouvernement peut faire avec la religion, mais aussi ce que les organismes religieux peuvent faire avec le gouvernement. Les groupes religieux ne peuvent pas dicter ou contrôler le gouvernement. Ils ne peuvent pas amener le gouvernement à adopter leurs doctrines particulières comme politique pour tout le monde, ils ne peuvent pas amener le gouvernement à restreindre d'autres groupes, etc.

La plus grande menace à la liberté de religion n'est pas le gouvernement - ou du moins, pas le gouvernement agissant seul. Nous avons très rarement une situation dans laquelle des fonctionnaires laïques du gouvernement agissent pour réprimer une religion particulière ou une religion en général. Les organisations religieuses privées agissant par l'intermédiaire du gouvernement sont plus courantes et ont leurs propres doctrines et croyances codifiées dans des lois ou des politiques.

Protéger le peuple

Ainsi, la séparation de l’Église et de l’État garantit que les citoyens privés, s’agissant du rôle d’un représentant du gouvernement, ne peuvent imposer aucun aspect de leurs convictions religieuses à d’autres. Les enseignants ne peuvent pas promouvoir leur religion auprès des enfants d'autres personnes, par exemple en décidant du type de Bible à lire en classe. Les fonctionnaires locaux ne peuvent exiger certaines pratiques religieuses de la part des employés du gouvernement, par exemple en organisant des prières spécifiques approuvées. Les chefs de gouvernement ne peuvent faire croire aux membres d’autres religions qu’ils ne sont pas désirés ou sont des citoyens de seconde zone en utilisant leur position pour promouvoir des doctrines religieuses particulières.

Cela exige de la retenue morale envers les responsables gouvernementaux et même, dans une certaine mesure, des citoyens privés - une retenue nécessaire à la survie d'une société pluraliste sur le plan religieux sans sombrer dans la guerre civile religieuse. Cela garantit que le gouvernement reste le gouvernement de tous les citoyens, et non le gouvernement d'une dénomination ou d'une tradition religieuse. Il veille à ce que les divisions politiques ne soient pas divisées en fonction de critères religieux, les protestants se battant contre les catholiques ou les chrétiens contre les musulmans pour "leur part" des deniers publics.

La séparation de l'église et de l'état est une liberté constitutionnelle essentielle qui protège le public américain de la tyrannie. Il protège tout le monde de la tyrannie religieuse d'un groupe religieux ou d'une tradition quelconque et d'un gouvernement ayant l'intention de tyranniser certains groupes religieux.

Glossaire du shinto: définitions, croyances et pratiques

Glossaire du shinto: définitions, croyances et pratiques

Guérisseurs célèbres dans le domaine de la médecine holistique

Guérisseurs célèbres dans le domaine de la médecine holistique

Le rayon de lumière verte, dirigé par l'archange Raphaël

Le rayon de lumière verte, dirigé par l'archange Raphaël